BIOGRAPHIE

Le compositeur Alexandre Guerra a débuté ses études musicales au saxophone à l’âge de 14 ans. Stimulé par son père Carlos Guerra, qui travaillait dans la production de son pour pub, Alexandre s’est tout de suite aventuré dans des expériences d’arrangements et de composition qui l’ont motivé, en 1990, à soumettre ses créations à une sélection de bourses d’études pour l’université américaine Howard Shore et Alan Silvestri, Guerra y a été élève de David Spear, assistant du compositeur Elmer Bernstein.

Alexandre Guerra a été sélectionné par le programme de bourses du fond Duke Ellington et en 1991 il emménage à Boston, où il se forme en tant que compositeur par le département de musique pour cinéma, quatre ans plus tard.

C’est en tant qu’arrangeurque la carrière du compositeur a commencé au Brésil. À 24 ans, pendant qu’il était encore étudiant aux États-Unis, il a signé les arrangements du CD "Girassol" de Ed Lima, gagnant de 180 candidats au prix Sharp de Musique dans la catégorie musique instrumentale, en tant que meilleur arrangeur. Quand il est retourné au Brésil, en 1995, le cinéma national vivait alors sa renaissance, jusqu’à ce moment son unique expérience en cinéma avait été en tant qu’instrumentiste dans la bande sonore du film ”Pentathlon” de DolphLundgreen, finalement en 1998 il a débuté sa première bande sonore originale dans le film "Monteiro Lobato: Furacão na Botocúndia", un documentaire de Roberto Elisabetsky.

Concomitantavec ses premier travails en tant que compositeur, Guerra reprend ses études musicales avec Hans-Joachim Koellreutter – un des noms les plus importants de la vie musicale brésilienne pendant le XXe siècle. Ce bagage lui a permis d’écrire à de grandes formations orchestrales, soit en tant qu’arrangeur, soit en créant ses propres œuvres. En même temps, Alexandre ne s’est jamais distancié de l’univers populaire,travaillant en tant qu’instrumentiste dans des projets comme le Duo de Dois, qu’il maintient en compagnie de Toni Cunha.

Depuis 1995, Alexandre Guerra se consacre à la composition et l’orchestration de bandes sonores à côté de réalisateurs comme JaymeMonjardim, Cao Hamburguer, Sérgio Machado, Maurício Dias, Frédéric Lepage, MaraMourão, PaschoalSamora, Lawrence Wahba et Ricardo Dias, dans plus de 70 productions audiovisuelles, entre films, documentaires et séries de télé. Nous pouvons mettre en évidence la minisérie Maysa, de la chaîne Globo, des séries internationales comme “Sauvés de l’extinction”, pour laquelle la bande sonore a été enregistrée par l’Orchestre Symphonique de Budapest, en plus de “Chasing Che”, “Secret Brazil”, “Across the Amazon”, transmises dans plus de 80 pays, longs-métrages comme “O Tempo e o Vento”, “AcordaBrasil”, “Bodas de Papel” “ et “BrasilAnimado”le premier long-métrage 3D brésilien, en dehors des documentaires qui ont reçu des prix tels que “Quem se importa ?”(Meilleur long-métrage – Festival de Miami) et “Mistério do Poço Azul” (prixd’or à la Conférence Internationale de Producteurs de Sciences et Histoire).

En tant qu’arrangeur il a participé au travail de Carlinhos Brown& Orchestre Symphonique de Bahia, Leo Gandelman et Bande Symphonique de Natal, Luciana Melo, Jair Oliveira, Alessandra Maestrine, entre autres...

Parallèlement à l’univers des films, Alexandre développe ses compositions instrumentales, ayant cinq albums lancés: “Imagens”, “Para Ouvir e Sonhar”, “Perto da Paisagem”, “Concerto para a Alma” et “EstaçõesBrasileiras”.

En 2010 il a eu une partie de son œuvre de composition pour films exécutée par l`Orchestre Expérimentale de Répertoire sous la direction artistique de Jamil Maluf en tant que partie de la série Cinéma en Concert.